Récession et baisse du pouvoir d’achat : la majorité ne peut plus se défausser

Publié le 16 Mai 2013

Philippe Vigier, Porte-parole de l’Union des Démocrates et Indépendants, exhorte la majorité à cesser de se réfugier derrière l’excuse de l’héritage et à engager un tournant économique et social autour du programme républicain de redressement national proposé par Jean-Louis Borloo.

Alors que la France vient d’entrer en récession et enregistre une baisse historique du pouvoir d’achat, la majorité n’a plus le droit d’invoquer l’héritage de la majorité précédente pour justifier ses échecs.

Dès juillet, Jean-Louis Borloo a alerté le Gouvernement sur sa politique qui risquait d'ajouter de la crise à la crise, de conduire à la récession économique, à l’explosion du chômage et à l’aggravation de la crise sociale. Force est de constater que la majorité ne nous a pas entendu.

L’Union des Démocrates et Indépendants appelle donc à nouveau le Gouvernement à un sursaut économique et social. Il doit également prendre acte sans délais que sa "boîte à outils" n’est pas à la hauteur de la crise profonde qui frappe de plein fouet les Françaises et les Français et revenir sur les erreurs du début de quinquennat.

Le Gouvernement doit rétablir sans délai le forfait applicable au versement de cotisations sociales et les avantages fiscaux pour les services à la personne, baisser immédiatement TVA à 5.5% sur le logement social et les travaux dans le bâtiment (travaux de rénovation de l’habitat et d’efficacité énergétique) et rechercher un compromis sur les charges des heures supplémentaires ou sur leur défiscalisation à défaut de revenir complètement sur les décisions prises.

La majorité doit également cesser d’accabler les ménages et les entreprises d’impôts et de taxes et doit s'engager à ne pas augmenter les prélèvements obligatoires d’ici 2017 afin de remettre en marche les moteurs de la croissance.

Au-delà de la réparation de ses erreurs, le Gouvernement doit rallumer tous les moteurs pour relancer la croissance et c’est tout l’enjeu du programme républicain de redressement national proposé par Jean-Louis Borloo.

Ce programme de 10 mesures vitales et urgentes aidant à la sortie de crise doit permettre, compte tenu de la situation, un consensus républicain.

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Commenter cet article