Emplois d'avenir : Le Gouvernement a fait perdre six mois aux jeunes en grande difficulté dans notre pays

Publié le 7 Mai 2013

Avec seulement, 20.000 contrats signés à fin avril sur les 100 000 escomptés à fin 2013, force est de constater que toutes les restrictions imposées par le Gouvernement ont freiné le développement du dispositif.

Alors que Michel Sapin a déclaré ce matin qu'il était "favorable à ce qu'on puisse étendre plus qu'aujourd'hui au secteur privé" les emplois d'avenir, Arnaud Richard et Francis Vercamer, commissaires aux affaires sociales du Groupe UDI à l' Assemblée nationale, se réjouissent de cette extension qu'ils avaient proposé mais regrettent que cette décision arrive six mois trop tard.

" Pendant tous les débats au Parlement concernant les emplois d'avenir, le Groupe UDI n'avait cessé de demander leur ouverture au secteur marchand et notamment au commerce et aux activités de service de proximité . Nous avions pour autant voté ce projet aussi imparfait soit-il faisant le choix de la jeunesse.

Même si nous pouvons saluer l'annonce de Michel Sapin, nous ne pouvons que regretter que cette dernière intervienne bien tard. Le Gouvernement a fait perdre six mois aux jeunes en grande difficulté dans notre pays." déclarent Arnaud Richard et Francis Vercamer.

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Commenter cet article