Communiqué

Publié le 29 Mai 2013

A Anières, l’UDI, l’alternative politique que les Asniérois attendent, ne sera ni l’arbitre ni l’instrument de la course à l’investiture UMP

Alors, que les Français ont un quotidien de plus en plus difficile, depuis plusieurs semaines les Asniérois assistent à une « lutte fratricide » entre Manuel Aeschlimann, Alexandre Brugère et Cyrille Déchenoix. Cette « guerre des chefs » ayant pour objet de savoir lequel sera adoubé, par les instances nationales, pour être la tête de liste UMP aux municipales de 2014.

Alors, que chacun des protagonistes, voulant porter les couleurs de l’UMP, avait mis en place des manœuvres politiques diverses et complexes (tractages intensifs, publications multiples, réunions avec ou sans anciens ministres, entrisme à multiples facettes, jusqu’au-boutisme déclaré) pour être reconnu le « champion » ; il aura fallu l’annonce (le 14 mai) d’un sondage commandité par les instances départementales de l’UMP pour assister à un changement notoire de stratégie dans la course à l’investiture.

En effet, dés le 16 mai ; il ne s’agissait plus pour les « frères ennemis », de faire la démonstration, aux instances dirigeantes de l’UMP, du « je suis le mieux implanté » ; il fallait faire la preuve de sa capacité, soit de « s’associer » soit de « conclure » un accord avec l’UDI.

Force est de constater, que nos « trois belligérants » s’y sont particulièrement employés. Et, dans la semaine, nous étions informés du renoncement de certains (ex UMP), du ralliement d’autres (Alliance Centriste) voire d’un « vibrant » appel (lors d’une réunion publique à Asnières) par un ancien ministre UMP à la constitution d’une liste UDI/UMP et ce, dés le premier tour ! …

Prenant en considération ces diverses déclarations et/ou prises de position, la Section.UDI.Asnières rappelle qu’elle n’a eu de cesse d’expliquer :

  • qu’elle regrettait cette « bataille » d’egos,
  • qu’elle refusait s’immiscer dans un débat interne à l’UMP,
  • qu’elle n’avait en aucun cas à donner un quelconque avis sur une investiture plutôt qu’une autre.

Enfin, la Section.UDI.Asnières n’admettra aucune ingérence quant au choix de sa tête de liste.

C’est pourquoi, la Section.UDI.Asnières, qui a le courage de ses convictions et la volonté d'oeuvrer pour et avec les Asniérois, se concentre, elle, sur les vrais enjeux (l’emploi, le logement, l’éducation, la solidarité, la santé, la sécurité,) qui nous interpellent quotidiennement.

C’est, dans cet esprit, que l’UDI Asnières présentera dans les prochains mois, un programme municipal, permettant ainsi aux Asniérois de faire le choix entre l’incantatoire de certains et le concret de l’UDI.

Pour l’UDI.Asnieres

Le Bureau de la Section

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Commenter cet article