Premier tour des élections législatives : réaction de Laurent HENART, Président du Parti Radical

Publié le 12 Juin 2017

 

C’est l’abstentionnisme qui est le grand vainqueur du scrutin. Encore plus qu'en 2002, 2007 et 2012 c'est la majorité automatique au Président qui a joué.

​Cette élection devenue ainsi sans enjeu rend les abstentionnistes majoritaires. C'est le Parlement qui se trouve affaibli voire transformé en chambre d'enregistrement.

​C'est pourquoi,​ les Radicaux lancent un appel à la mobilisation électorale pour changer la donne et permettre le pluralisme politique à l'Assemblée nationale, qui reste la garante de la vitalité de notre démocratie.

​L​es quinquennats précédents nous ont démontré l’inefficacité du parti unique​. Pour que notre pays avance, pour que les Français retrouvent confiance en leurs institutions, la pluralité des expressions et des opinions doivent s’exprimer dans l’hémicycle et corriger d'éventuels excès de l'exécutif. A défaut, les contre-pouvoirs s'exprimeront ailleurs et plus violemment : rue, presse, réseaux sociaux.

Si nous avons certes​ des points de convergences avec le Président, nous avons aussi des points de divergences notamment en matière de fiscalité, de travail et d'aménagement du territoire. L'Assemblée nationale doit être le lieu où se noue une majorité d'intérêt national pour enfin réussir les réformes trop longtemps différées.​ Les Radicaux y prendront toute leur part afin que ce quinquennat soit utile à notre pays.

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Publié dans #asnieres, #politique, #@PartiRadical, #centristes

Commenter cet article