Communiqué de Laurent HENART Président du Parti Radical

Publié le 6 Février 2017

 
Chers Amis Radicaux,

Vous avez été nombreux à participer à notre 116ème Congrès samedi dernier à Issy-les-Moulineaux, et je tenais à vous en remercier.

Je tenais également à remercier nos cadres et militants qui, par leur dépôt de résolutions, leurs propositions et les débats préparatoires organisés dans les Fédérations, ont fait vivre notre démocratie interne et permis à chaque délégué au Congrès de faire, ce 4 février, un choix libre, dans le cadre d’un vote à bulletin secret, pour décider de l’avenir de notre famille politique.

Et, pour les Radicaux, notre priorité est claire : nous devons prendre nos responsabilités et apporterl’alternance politique à notre pays, alternance qui implique nécessairement, dans notre système institutionnel actuel, le maintien de l’alliance de la droite et du centre pour les échéances électorales de 2017.

En effet, notre pays, déjà affaibli par une crise économique et sociale persistante, et aujourd’hui confronté à la menace terroriste, fait face à un chaos politique sans précédent, exacerbant les extrémismes. Plus que jamais s’exprime une volonté d’alternance politique et d’une alternative au système actuel.

Au-delà de réformes économiques et sociales vitales et largement partagées, le Manifeste Radical, réaffirme ses valeurs essentielles de Laïcité, de République, de Progrès et de Justice. Il trace les perspectives fortes d’un nouveau modèle de société, d’un système institutionnel profondément rénové, et d’une démocratie davantage participative.

En conséquence, notre 116ème Congrès s’est prononcé pour :

 1. L’alternance politique, qui ne saurait être issue de la majorité sortante comptable du bilan actuel, et donc implique une alliance du centre et de la droite républicaine pour les élections présidentielle, législatives et sénatoriales de 2017.

 2. Des conditions claires à faire valoir auprès de nos alliés concernant tant nos valeurs que les priorités politiques auxquelles les Radicaux sont attachés : la laïcité, l’éducation, le développement social et environnemental, l’Europe et la démocratie locale. Ces conditions devront être partagées par nos alliés et notre candidat à l’élection présidentielle.

 3. Notre indépendance politique : le Parti Radical restera un parti souverain dans une coalition pluraliste. Un groupe parlementaire centriste fort à l’Assemblée nationale et au Sénat en est la condition.

 4. La nécessaire recomposition du paysage politique, avec la constitution d’une force centrale élargie au-delà de l’UDI. Ce grand rassemblement humaniste, progressiste et européen, fera barrage aux extrémismes, et défendra la République dans le XXIème siècle.

 5. Un mandat donné à notre Comité exécutif pour mettre en œuvre et faire respecter ces orientations.


Je continuerai naturellement à vous tenir régulièrement informés des suites données à notre Congrès, et reste, avec toute l’équipe nationale, à votre disposition,


Amitiés radicales,
 

Laurent HÉNART
Président du Parti Radical

 

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Publié dans #politique, #asnieres, #centristes, #UDI

Commenter cet article