L’environnement, une réelle ambition à l’UDI, pour la COP 21 et au-delà

Publié le 19 Juin 2015

L’environnement, une réelle ambition à l’UDI, pour la COP 21 et au-delà

Pour éviter l’accord a minima qui se profile à l’issue de la COP 21, et pour amorcer, dans sa continuité, un réel changement, l’UDI a adopté samedi, lors de son Bureau Politique, une motion de Bertrand Pancher qui contient une vingtaine de propositions concrètes pour la lutte contre le réchauffement climatiques.

Ce qu’attend l’UDI de la COP 21, c’est un accord global, le plus précis possible, qui indique clairement l'engagement individuel de chaque pays, la méthode de contrôle de ces engagements, le financement de la transition énergétique pour les pays en voie de développement (via le « Fonds vert »), et le rythme des rencontres ultérieures permettant d’analyser régulièrement l'état des efforts réalisés et de les corriger si nécessaire.

Mais si l’accord de la COP 21 est nécessaire, il ne sera pas suffisant pour enrayer le réchauffement climatique. Il est donc essentiel de mettre en oeuvre des outils sur le plan national, européen et international pour atteindre 0 émission en 2050.

Ainsi, pour notre territoire, une stabilité fiscale et la décentralisation aux collectivités locales de la totalité des moyens du Ministère du logement pour la rénovation permettraient de passer de 200 000 rénovations annuelles à 500 000. Et ça, c’est 300 000 emplois en plus !

Au niveau européen, la fin de l’importation du charbon et l’élargissement du marché carbone à d’autres secteurs de l’économie, tel que le transport, aurait un impact directe sur les émissions de GES.

Enfin, l’une des demandes de l’UDI à l’international est une réglementation carbone, en instaurant un système de bonus-malus international qui permettrait de financer le fonds vert et qui aboutirait, à terme, à une taxation environnementale aux frontières pour les pays les moins vertueux.

Bertrand PANCHER,

Député de la Meuse, Vice-Président de l’UDI en charge des Politiques Environnementales

Commenter cet article