Jean-Christophe Lagarde : une sortie de la zone euro est souhaitable pour la Grèce

Publié le 12 Juin 2015

Jean-Christophe Lagarde : une sortie de la zone euro est souhaitable pour la Grèce

Jean-Christophe Lagarde s’est exprimé sur Europe 1 le 12 juin concernant la situation de la Grêce. Il prône la sortie de la Grèce de la zone euro, dans son propre intérêt.

Selon lui, le programme du Premier ministre, Alexis Tsipras, est "inapplicable" et les mesures exigées d'Athènes insupportables sans une "monnaie faible pour retrouver de la compétitivité ».

Interrogé sur les négociations entre la Grèce et l'UE, le FMI et ses autres créanciers, M. Lagarde a répondu: "Je crois qu'on se trompe absolument, c'est un peu comme si on faisait un massage cardiaque à un cadavre. On est en train de parler technique alors qu'il y a un problème politique."

"M. Tsipras s'est fait élire avec un programme inapplicable s'il veut rester dans la zone euro. Je dis très clairement que je pense que pour que la Grèce s'en sorte, elle a besoin de ne pas avoir une monnaie aussi forte que l'euro, elle doit sortir de la zone euro pour pouvoir avoir avec une monnaie faible retrouver de la compétitivité économique, procéder à des dévaluations".

"Valéry Giscard d'Estaing dit la même chose que moi: donner une bouffée d'air à la Grèce, c'est la faire sortir de la zone euro, lui permettre d'avoir une monnaie plus faible qui redonne une chance à son économie. Et si un jour, elle a à la fois un système politique, économique et fiscal stable et qu'elle veut revenir, bienvenue", a ajouté M. Lagarde.

"Organisons la sortie amicale de la zone euro", a insisté le président de l'UDI. "Les Grecs aujourd'hui souffrent beaucoup plus de ne pas avoir la capacité de rebondir économiquement. Les mesures qu'on leur demande les étranglent, c'est une réalité".

Commenter cet article