Pour Laurent Hénart ( Président du Conseil National de l'UDI), «ni primaire, ni double appartenance» avec l’UMP

Publié le 13 Avril 2015

Le président du Parti radical, Laurent Hénart, ne souhaite ni «double appartenance» avec l’UMP ni participation à «la primaire», a-t-il dit ce samedi à l’occasion d’un conseil national de l’UDI.«Je ne vais pas vous baratiner longtemps, je vais être clair, pour moi ni double appartenance ni primaire», a lancé le maire de Nancy.

Le Parti radical est l’une des principales composantes de l’UDI (Union des démocrates et indépendants) avec le Nouveau Centre d’Hervé Morin.

«Nous sommes dans l’UDI, dans aucune autre crémerie», a insisté M. Hénart. Faisant allusion à la charte des primaires validée par l’UMP, il a par ailleurs affirmé que «signer en bas de la feuille sans autre commentaire, je ne suis pas sûr que ce soit très collaboratif».

L’UDI doit décider en 2016 de sa stratégie pour la présidentielle de 2017.

«Je crois que nous devons construire une troisième voie républicaine», a-t-il ajouté. «Nous avons eu raison de ne pas céder au ni-ni», a-t-il aussi dit à l’adresse du président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde, en référence à la ligne claire du parti centriste vis-à-vis du FN.

De son côté, la sénatrice Chantal Jouanno, tête de liste UDI en Ile-de-France pour les régionales, a jugé à la tribune que son parti était devenu «incontournable à droite».

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Publié dans #centristes, #politique, #politique asnieres, #politique UDI, #asnieres, #solidarite, #social, #UDI, #UDI asnieres, #udi hauts de seine

Commenter cet article