L'UDI n'est pas un milieu hésitant: Seule Josiane Fischer est habilitée à utiliser le Logo UDI

Publié le 16 Mars 2015

En une époque qui n’est pas sans rappeler celle où vivait l’ermite de Patmos, époque de désarroi, de trouble et de violence, nous sommes, aujourd’hui, confrontés ; à des difficultés qui affectent tous les ordres de la réalité ; économique, politique, sociale et culturelle.

En cette période de crise, nos concitoyens manifestent régulièrement leurs défiances à l’égard de la politique politicienne et signifient clairement qu’ils sont en attente d’orientations, de perspectives, de propositions concrètes, objectives et pragmatiques.

Malheureusement, au « désespoir » de nombreux asniérois, force est de constater qu’à Asniéres :

  • les campagnes électorales à « couteaux tirés » deviennent une tradition,
  • les luttes fratricides deviennent « monnaie » courante,
  • l’appropriation et/ou l’utilisation abusive de logo devient une pratique récurrente.

Pour les deux premiers points, les tracts anonymes et autres procédés n’étant pas dans nos habitudes, nous ne rejoindrons pas ceux qui se complaisent dans la fange et les caniveaux.

Par contre, en ce qui concerne l’appropriation de notre Logo, nous ne pouvons laisser faire certains qui, pour exister, ont ; soit besoin de l’utiliser, soit besoin de ce référer à lui.

Pour les références, nous avons des petits malins qui explicitent qu’ils sont 100% et arborent les logos de partis fondateurs de L’UDI

En matière, d’usurpation et d’utilisation abusive du logo de l’UDI, nous avons le spécialiste qui nous fait un remake des municipales. En faisant, par ce type de pratique (Manipulations trompeuses et indignes), la démonstration que seul son intérêt personnel primait et qu’il n’avait que faire des électeurs.

C’est pourquoi, nous avons fait savoir que nous ne pouvions admettre que Cyrille Déchenoix conseiller général sortant « entretienne » délibérément la confusion en s’appropriant abusivement l’usage du Logo UDI. Et, qu’il n’était ni soutenu par le parti, ni soutenu par notre section.

Concomitamment, dans un courrier adressé à l’ensemble des militants, il était, entre autres, rappelé:

  • que Josiane FISCHER était la seule représentante de l’UDI pour le canton d’Asniéres,
  • que seule Josiane FISCHER pouvait utiliser le logo sur les tracts, les affiches et autre matériel de campagne,
  • que seule Josiane FISCHER avait le soutien de la section UDI.

A quelques jours du premier tour des élections Départementales, il est plus que nécessaire que tous et chacun participions activement à la construction de notre parti en ralliant de plus en plus d’Asniérois au sein de l’UDI.

Car, comme le précisait Jean - Christophe LAGARDE, président de l'UDI

" L'UDI ne sera pas une sorte de milieu hésitant, quelque part entre PS et UMP.....Les Français attendent de nouveaux logiciels, de nouvelles idées, de nouvelles équipes..... Oui… Nous avons notre propre projet politique, humaniste et fédéraliste..... Notre ambition collective est de le soumettre aux Français pour le porter au pouvoir. "

Jean-Loup Dujardin

Commenter cet article

Moderne 17/03/2015 09:04

Votre veste doit être usée monsieur . Vous entrez vous aussi dans la légende asnieroise comme un opportuniste mais de piètre talent. Mais à tant tromper et mentir, nul doute que vous aurez bientôt un os à ronger.

Chocquée 16/03/2015 23:50

Vous soutenez Fishcer qui a signé Anticor a ensuite été éconduite de cette association et son mari qui continue dans Anticor avec une activité professionnelle en belgique qui accepte les augmentations de capitaux en liquide ? Où sont vos valeurs humanistes