Motion de censure - l'UMP fait le plein, l'UDI et le PCF partagés

Publié le 21 Février 2015

Tous les députés UMP ont voté pour la motion de censure contre le gouvernement. Ce qui n'est pas le cas des centristes ou des communistes.

L'UMP a voté comme un seul homme contre le gouvernement: les 198 élus du principal groupe d'opposition ont tous voté le texte de censure, selon l'analyse du scrutin publié par l'Assemblée. Y compris les députés comme Frédéric Lefebvre ou Hervé Mariton, qui s'étaient prononcés en faveur de la loi Macron.

A l'UDI, qui avait également déposé la motion, la discipline n'a pas été respectée par tous: sept des trente députés du groupen'ont pas voté la censure. A l'image de Jean-Christophe Fromantin: «Ni le 49.3 ni la motion de censure n'ont de sens. Les Français ne nous comprennent pas», explique le parlementaire au Scan. «La motion de censure de l'UMP, c'est de la récupération politicienne», ajoute-t-il.

Seuls six des dix députés Front de gauche ont voté contre, malgré l'appel du président André Chassaigne à agir en ce sens: Jacqueline Fraysse, Marc Dolez, Jean-Jacques Candelier, Marie-George Buffet, François Asensi et André Chassaigne, donc.

Chez les écologistes, la députée Isabelle Attard, en rupture avec EELV, a voté pour la motion de censure, alors que les autres députés s'y sont tous opposés.

Chez les non-inscrits, il faut noter le vote de Jean Lassalle, député Modem, en faveur de la motion de censure. Le patron du parti centriste, François Bayrou, s'était pourtant publiquement prononcé contre la censure. Il «ne cautionne pas la méthode du gouvernement totalement décousue, incompréhensible et illisible pour nos concitoyens» sur l'examen du projet de loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République

Commenter cet article