Jean-Christophe Lagarde : reproche à Hollande son "échappée solitaire" après le 11 janvier

Publié le 14 Février 2015

Le président de l'Union des démocrates indépendants (UDI), Jean-Christophe Lagarde, a reproché à François Hollande d'avoir "voulu faire une échappée solitaire" au lieu de consolider l'unité nationale à laquelle il avait appelé après les attentats terroristes de Paris en janvier.

"Quand ils s'agissait de défendre la France qui était attaquée et les valeurs qui sont les nôtres, (...) je regrette que le président de la République ait voulu faire une échappée solitaire," a asséné M. Lagarde mercredi dans l'émission "Questions d'infos" (LCP-France Info-Le Monde-AFP).

Si le chef de l'Etat avait d'abord "semblé ouvert" au dialogue en convoquant plusieurs représentants politiques juste après les attentats, "rien ne s'est passé" depuis, selon le maire de Drancy qui a regretté qu'au lieu de "faire un diagnostic de ce qui dysfonctionne dans la société française, (...) nous avons eu des soliloques, des déclarations unilatérales, et une conférence de presse où l'on parle pendant deux heures de ce projet (...) de service civique, et pendant 20 secondes de l'économie et de l'emploi".

"L'unité nationale, ça ne se décrète pas. Ca ne doit pas s'instrumentaliser," a-t-il lancé, disant avoir eu "l'impression d'une manoeuvre de diversion".

Il a estimé qu'en cas de futures attaques terroristes en France, "je pense qu'on perdra la tête," et que l'objectif des terroristes de "séparer la communauté musulmane de la communauté nationale pour avoir une marge de manoeuvre et un conflit civil majeur" sera atteint.

Or, "le rôle du chef des armées, (qui est aussi) le chef de l'Etat, c'est de nous préparer, y compris psychologiquement," à la "guerre" que livre à la France "Daech et Al-Qaeda," a jugé le député. Selon lui, François Hollande aurait dû "réarmer moralement les Français" pour faire face aux "barbares" qui s'opposent à "notre mode de vie, notre échelle de valeurs".

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Publié dans #politique, #politique UDI, #politique asnieres, #UDI, #udi hauts de seine, #asnieres

Commenter cet article