Le Conseil National du 14 juin : succession de Jean-Louis Borloo; le congrès est fixé au 15 novembre!!!

Publié le 17 Juin 2014

PARIS, 14 juin 2014 (AFP) - Le congrès de l'UDI pour la succession de Jean-Louis Borloo se tiendra le 15 novembre prochain après une élection qui se déroulera par correspondance en octobre, a validé samedi le conseil national de l'UDI.

La date limite de dépôt des candidatures a été fixée au 13 juillet, a expliqué le sénateur Jean-Léonce Dupont en marge du conseil national. Il a précisé que "des huissiers" seraient chargés de vérifier, en sus de la commission interne du parti, le fichier électoral.

Une série de règles strictes a été adoptée quant au paiement des adhésions (chèques, cartes...). Le "corps électoral" sera constitué des "vrais adhérents" qui auront adhéré ou renouvelé leur adhésion entre le 1er septembre 2013 et le 13 juillet 2014, a encore précisé le sénateur, qui préside la commission nationale d'arbitrage et de transparence (CNAT) du parti. La base actuelle, appelée justement à être mise à jour, est aux alentours de 50.000 adhérents, a précisé Jean-Léonce Dupont.


Le vote sera effectué par correspondance. Le 1er tour se tiendra du 8 au 14 octobre et le second du 30 octobre au 5 novembre. Le date du congrès a été fixée au 15 novembre. Chaque candidat doit être parrainé par 500 adhérents venus de 10 fédérations au moins. Pour l'instant, seul le député Jean-Christophe Fromantin s'est déclaré officiellement. Jean-Christophe Lagarde et Hervé Morin sont dans les starting-blocks.


Un code de bonne conduite a également été adopté à destination des candidats et des fédérations. Il prévoit notamment que "les candidats" soient "respectueux entre eux", respectent l'UDI, ou encore que les fédérations les traitent à égalité pendant la campagne.


Le conseil national a aussi adopté un article des statuts faisant de Jean-Louis Borloo "le président fondateur de l'UDI".


Philippe Vigier, président des députés UDI, s'est réjoui de l'adoption de ces règles d'organisation, qui s'est faite samedi matin à huis clos, "sans tension, sans agressivité particulière" et "dans le consensus". "Il faut des conditions de congrès irréprochables", a-t-il dit en marge du conseil national.

Rédigé par Section UDI Asnières sur Seine

Commenter cet article